AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 412
Pseudo : Marquiz
Id Card : Margot Robbie + Baby Doll.
Age : 28 уσ.
Job : Professeur de danse
Imprévu : Tu as perdu tes clés.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Ven 24 Fév - 21:57




  «  Deux pour le prix d'un.. »


 

 
Quelques heures de sommeil qui lui fit le plus grand bien; leur fit, le plus grand bien. Il est possible que Ryan se soit éveillé, entre le moment où elle s'est endormi, et celui où elle s'est réveillé, mais une chose est certaine, il s'est rendormi. Lorsqu'elle ouvre les yeux, le soleil est déjà levé, et ses rayons perçants aux travers des rideaux baignent la pièce d'une faible lueur solaire. Ryan n'a pas bougé d'un poil, et son bras trône toujours autour d'elle, cependant, il paraît plus apaisé que la veille. Ca la fit doucement sourire. Visiblement, tous les événements de la veille, qu'elle ressasse soit dit en passant, sont réels; elle n'a pas rêvé. Elle pourrait rester encore des heures, là, à observer son cher et tendre, dans ce lit, dans cette étreinte qui lui avait tant manqué; c'est d'ailleurs ce qu'elle fait, pendant encore, quoi, une bonne vingtaine de minutes. Et puis, blondie finit par se lever, enfin, prenant soin au passage de retirer le plus délicatement possible le bras de Ryan, qui entourait se silhouette. Sur son front, elle dépose un baiser, puis s'extirpe du lit, ainsi que de la chambre, pour regagner le rez-de-chaussé.

La première chose dont elle s'occupe une fois en bas, c'est de saluer Pep's, puis de le sortir, et de le nourrir. Brave chien ! Elle file à la cuisine ensuite, dans l'idée de préparer le petit déjeuner. Dans un premier temps, elle s'oriente vers l'immense frigidaire vintage, de couleur vert d'eau; elle l'ouvre, et inspecte ce qui s'y trouve à l'intérieur, tout en fronçant les sourcils et en tordant la bouche. Moment d'intense réflexion, durant lequel Caëcilia se demande ce qu'elle va pouvoir préparer; du lait, des oeufs... Oh ! Des crêpes. Elle sait que Ryan raffole de cette gourmandise française, qui se rapproche un peu des pancakes, en nettement plus fin. Elle veut lui faire plaisir, le choix est alors vite fait. L'espace d'un instant, elle se remémore leur vacances sur le côte Bretonne, en France; entre la pluie battante, la panne d'essence et les batteries de téléphones à plat, ce début de vacances avait été plus que folklo, et les avait bien fait rire par la suite. Elle secoue la tête, comme pour se tirer de ses rêveries, et revenir à la réalité; ou la préparation des crêpes. Elle ne perd donc plus de temps, et s'y atèle. Et si Ryan n'est pas réveillé par le bruit, peut-être le sera t-il par la bonne odeur des crêpes toutes chaudes qui ne tarderont guère à embaumer toute la maison ?
Elle ne peut s'empêcher cependant de repenser à la veille, aux réponses plus qu'évasives de Ryan. Ce genre de comportement n'a jamais été dans ses habitudes, et bien, qu'elle sait qu'il doit avoir d'un peu de temps, quelque chose la tiraille, la tracasse. Et s'il avait agit de la sorte, parce qu'il craignait quelque chose, ou pire, quelqu'un ? Ni une, ni deux, elle s'arrête net dans sa tâche, et attrape son téléphone. Le numéro composé ? Celui d'un autre Bass. Hunter.  « Hunter, c'est Caëcilia. Je suis désolée de te déranger de si tôt le matin, mais est-ce que tu aurais la possibilité de venir à la maison, maintenant ? Mhm.. Je t'expliquerais. » Et de raccrocher aussi sec, tout en se mordillant la lèvre inférieur. Regret ? D'un côté, non, parce qu'elle sent que c'est nécessaire, mais de l'autre, elle sait pertinemment que Ryan ne risque pas d'être enchanté. Ce sera quitte ou double.




 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 292
Pseudo : Squirella
Id Card : Jensen Ackles ©lux aeterna
Age : 35 ans
Job : Co-propriétaire du pub et pompier / Trafiquant d'armes
Imprévu : Quelqu'un a crevé les pneus de ta voiture.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Dim 26 Fév - 22:48


Welcome Home Bro'
Caecilia, Ryan & Hunter


5h du matin. Encore une énième insomnie. Depuis aussi loin qu’il s’en souvienne, il n’avait jamais eu besoin de beaucoup d’heure de sommeil. Une moyenne de 5h par nuit, parfois moins. Mais c’était suffisant. C’était son rythme, ses besoins. L’idéal quand on mène une double vie. Mais depuis environ un an maintenant, il était sujet à des nuits agitées, mouvementées. C’était comme si les rêves avaient fuis pour ne laisser place qu’aux cauchemars. Perdre Milla et Ryan à quelques mois d’intervalle était l’élément déclencheur. C’est tout du moins ce que n’importe quel psy aurait dit. Il se sentait coupable et responsable de ce qui était arrivé. Pour l’un comme pour l’autre. Son conflit était intérieur et face à lui-même. Un combat qui semblait perdu d’avance malgré ses efforts.  Il n’arrivait pas à faire son deuil et n’arriverait surement jamais. Pas tant qu’il continuerait de ressentir cette noirceur en lui. Pas tant qu’il ne l’avait pas décidé. Alors il profitait de son temps libre et de ses nuits pour libérer ce trop-plein d’énergie. La plupart du temps il courait. Sans but précis. Juste courir. Aussi loin qu’il le pouvait. A dire vrai, dans la vie comme dans le sport, il était en compétition avec lui-même. A chaque instant.

2h plus tard. Rentré et douché, il était accolé contre la porte entre-ouverte de la chambre de sa fille. Malie dormait à poing fermé. Elle était si paisible, si belle, si douce. Elle était son joyau. La plus belle chose qui lui était arrivait. Parfois, quand les nuits étaient vraiment difficiles, il lui enviait ce profond sommeil et cette innocence. Seulement quelques minutes. Puisqu’en réalité, il serait prêt à perdre toute bonté, tout sommeil, à se perdre lui-même et à tout perdre, si cela signifiait que sa fille serait heureuse et en bonne santé. Il n’y a rien qu’il ne ferait pas pour elle. Jamais. Sa famille était ce qu’il avait de plus précieux, même s’il ne l’avait compris que bien trop tard. Au même instant, alors qu’il était plongé dans ses pensées, il reçut un appel de Caecilia. Celle qu’il considérait comme sa belle-sœur, même si le mariage n’avait jamais pu avoir lieu. Son portable était en mode vibreur, de ce fait, personne dans la maison n’avait pu entendre quoique soit. S’éloignant de la chambre de Malie, il répondit une fois dans la cuisine. « Hey, tout va… ». Il ne put décrocher aucun mot supplémentaire. La jeune femme avait pris la parole rapidement, sans lui laisser la moindre chance de dire quoique ce soit. Raccrochant d’ailleurs aussi vite. Ce n’était pas dans ses habitudes d’être si évasive au téléphone. Sa voix semblait différente. Tremblotante.  Sans se poser de question, il inscrivit quelques mots sur un papier qu’il laissa sur la table de la cuisine, bien en évidence pour que Lizzy puisse le voit en se réveillant : « Parti chez Caecilia. Je t’aime ».

Si au début sa relation avec la belle blonde était tout aussi houleuse que celle qu’il entrainait avec son défunt frère, les choses s’étaient arrangées entre eux dans la douleur et la tristesse. Il tenait à elle comme il tenait à ses sœurs. Elle était tout aussi précieuse que sa fille ou sa fiancée, même si aucun lien de sang ou marital ne les reliait. Elle était la fiancée de Ryan et de ce fait elle devenait sa belle-sœur. Pour le meilleur et pour le pire. Si jusque-là ils avaient vécus le pire, il espérait le meilleur pour elle et serait prêt à l’aider dans chaque étape. Arrivant devant chez elle, il frappa deux coups à la porte d’entrée, attendant qu’on vienne lui ouvrir et que cette anxiété ressentie au téléphone prenne sens.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Mer 1 Mar - 12:15



"Home is not a lonely place"
Hunter / Caecilia / Ryan





Le calme était bien présent. J'étais toujours dans le lit, sous la couette, en train de somnoler et de reprendre des forces. J'étais toujours dans ce lit, à me remémorer ces derniers jours et par quoi j'avais du passer pour en arriver là. Me souvenir de mon arrivée au pays. Me souvenir d'il y a quelques heures aussi, ma rencontre avec Caecilia. Et me souvenir de cet ascenseur émotionnel qui, au moment où je pensais que j'avais fait le plus dur avec elle en me retrouvant contre son corps, je la voyais dans les minutes qui suivirent partir comme une furie je ne sais où. D'ailleurs, elle venait de quitter le lit, très silencieuse comme lorsqu'elle m'avait rejoint hier. Et j'appréciais déjà toute l'attention qu'elle pouvait apporter à ces petites choses qui ne sont pas anodines pour moi. Ces dernières heures, sans vouloir me plaindre, n'avaient pas été tellement faciles pour moi et je crois sincèrement que tout ce que faisait Caecilia n'était pas de trop, et même perçu de manière très très positives. Après, je dis bien sans vouloir me plaindre, car il apparaissait comme quelque chose d'évident qu'il n'y avait pas que pour moi que les choses n'avaient pas été faciles ces derniers temps. Et je savais d'ors et déjà qu'il fallait que je prenne le plus grand soin de Caecilia parce que je venais de la fragiliser, et que j'étais responsable de son état. Alors, la moindre des choses que je pouvais faire, c'était de m'occuper d'elle jusqu'au moment où je pourrais y voir plus clair, et peut être ainsi prendre de réelles décisions. En attendant, je me devais d'être ainsi, parce que... parce que cela me semblait comme une évidence. Je n'avais pas eu à plancher sur cette idée pour savoir si elle était bonne ou mauvaise, pour savoir si c'était réellement ce que je devais faire ou non, pour savoir même si c'était une bonne idée - car dieu sait que je croyais avoir eu de bonnes idées mais que ce n'était peut être pas le cas -. Non, c'était apparu comme une évidence sans la moindre réflexion.

Je m'étais de nouveau assoupi, certainement plus affecté que je ne le pensais par le contre coup de tout ça. Je n'avais pas entendu Caecilia faire la cuisine, mais cette manière de frapper à la porte si. Ça venait de me réveiller comme si on venait de me pointer un flingue sur le front en plein sommeil. Je me réveillais presque en sursaut, et d'un mouvement très rapide, je mettais la main sur la table de nuit par réflexe, avant de souffler un gros coup et de renoncer à prendre mon arme. J'étais toujours sur les nerfs, et je ne m'étais pas habitué encore à mon retour. vraisemblablement.  Je m'asseyais alors l'espace d'un instant sur le bord du lit, pour souffler encore, comme pour expulser un stress naissant. Je ne savais pas de quoi il retournait, mais je ne savais pas qui était à la porte, même si par intuition je venais d'avoir comme un flash. Après tout, n'importe qui est capable de frapper de la sorte, et je devais me préparer à toute éventualité. Je restais là, alors, à ne pas bouger, et j'attendais que les choses se précisent. Tant que je ne me montrais pas, je savais qu'elle ne serait pas en danger. Je devais juste m'assurer qu'il n'y avait aucun danger potentiel et, le cas échéant, l'éliminer dans les plus bref délais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 412
Pseudo : Marquiz
Id Card : Margot Robbie + Baby Doll.
Age : 28 уσ.
Job : Professeur de danse
Imprévu : Tu as perdu tes clés.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Mar 7 Mar - 12:41




  «  Deux pour le prix d'un.. »


 

 
Anxieuse, elle était. Avait-elle bien fait, avait-elle eu raison de téléphoner de si tôt à Hunter et de lui demander de rappliquer aussi sec ? Elle n'en était plus aussi certaine que tout à l'heure. Un coup de tête, sous l'impulsivité. C'était trop tard maintenant, et quoiqu'il arrive, bon comme mauvais, il faudrait qu'elle assume ses actes. Contre le plan de travail, elle tapote, du bout des ongles, penchant le pour, et le contre; il y en a autant d'un côté, que de l'autre. Rien n'est simple. Rien n'a plus jamais été simple depuis ces derniers mois, et pire encore depuis ces dernières heures.
Elle lance une vague oeillade en direction de l'horloge, puis, du couloir. Pas un bruit, si ce n'est celui du café qui s'écoule lentement dans la cafetière. Ryan dort toujours; du moins, c'est ce qu'elle pense. Elle aurait pu profiter de cet instant pour aller se doucher et se préparer, mais elle n'en fit rien. D'une, parce que, là-haut, elle risquerait de réveiller Ryan, ce dont elle ne veut pas pour le moment, et de deux, parce qu'elle sait qu'Hunter ne mettra que peu de temps à débarquer ici; la maison de ce dernier n'étant qu'à deux ou trois kilomètres de la leur. De ce fait, blondie s'est contenté d'attendre, faisant la vaisselle, un moment, puis, arrangeant la table un autre.

Pas besoin d'attendre qu'Hunter frappe à la porte pour qu'elle sache qu'il arrive. Le bruit des pneus crissant auront suffit pour l'alerter, sans parler du chien, qui s'est levé et s'en est allé près de l'entrée. S'essuyant les mains contre son tablier, Caëcilia souffle, comme pour prendre son courage à deux mains, et c'est tout autant nerveuse que lors de son coup de fil qu'elle se dirige vers la porte d'entrée, qu'elle ouvre, suite aux deux coups donné par son beau-frère. Nulle surprise ne traverse son visage lorsqu'une fois la porte ouverte elle découvre Hunter sur le pas de l'entrée, le regard inquisiteur. De son côté, Caëcilia est vêtue des vêtements de la veille, le mine fatiguée, les yeux, peut-être un peu rougis, vitreux. On a vu mieux, il est vrai. Elle se doute bien que son appel a éveillé en lui une certaine curiosité. Elle se décale d'un pas, laissant lui laissant le champ libre pour pénétrer à l'intérieur de la maison. « Je t'en prie entre. » Lui souffle t-elle, refermant la porte derrière lui.  « Je suis désolée, de te faire venir ici de si tôt. J'espère que Lizzy ne m'en tiendra rigueur. C'est juste que.. » Elle marque une pause, son regard quittant Hunter pour se diriger au niveau de l'escalier, là-haut. Et puis, retour à Hunter. Comment lui dire ? Comment lui annoncer que son frère est en vit ? Doit-elle prendre des gants, doit-elle lâcher la bombe comme ça, d'un coup d'un seul ? Pour le coup, elle ne sait plus trop. Il est vrai, que durant l'année passé, Hunter, enfin, toute la famille Bass, a encaissé les coups; le décès de Mila, celui de Ryan, et maintenant, son retour, c'est juste.. Il n'y a pas assez de mots, pour décrire tout ça. Les lèvres s'entrouvrent, puis se referment. Elle hésite. Puis, se lance. « Ryan est vivant. » Et Bam, bombe lâchée; direct et simple.









 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 292
Pseudo : Squirella
Id Card : Jensen Ackles ©lux aeterna
Age : 35 ans
Job : Co-propriétaire du pub et pompier / Trafiquant d'armes
Imprévu : Quelqu'un a crevé les pneus de ta voiture.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Mer 15 Mar - 10:23


Welcome Home Bro'
Caecilia, Ryan & Hunter


Attendant sur le seuil de la porte, il entendit aussitôt les aboiements du chien de la blonde suivit des pas de cette dernière qui résonnèrent derrière la bête. En temps normal il se serait attardé sur cette boule de poil, heureuse de voir débarquer un visiteur, mais avoir reçu ce coup de fil matinal sans explication, seule Caëcilia lui importait. Elle semblait fatiguée, épuisée même et ses yeux étaient rougis. Elle avait pleuré, surement toute la nuit à la regarder. Entrant dans la maison, il caressa rapidement son chien, mais même celui-ci devait sentir que quelque chose n’allait pas, puisqu’il ne chercha pas à jouer comme d’habitude. Il referma derrière lui et l’écouta parler. Enfin, plutôt déverser des mots d’excuse avant d’essayer de lui parler sans vraiment réussir à le faire. « Ne t’inquiètes pas pour ça, j’étais levé et Lizzy comprendra tout à fait. Tu es ma famille ». Tout en parlant il s’était rapproché d’elle et l’avait prise dans ses bras. « Respire, tout va bien ! ». Il n’avait pas menti en disant qu’elle était de sa famille. Certes, elle n’avait jamais pu épouser Ryan, mais cela ne changeait rien à ses yeux. Elle était sa belle-sœur peu importe ce que peut en dire l’état civil.

Entre eux ça n’avait pas toujours été comme ça. Les conflits entre les deux frères, avait eu raison de sa relation avec la blonde. Après tout, il était normal qu’elle prenne le parti de Ryan, celui qu’elle aimait, celui qu’elle connaissait. Elle n’avait vu en lui que le mauvais côté, le pire de ses côtés mêlé aux soupçons et aux histoires de Ryan. Pourtant tout avait basculé le jour où ils avaient appris son décès. Aucun corps à enterrer, perdu en mission à l’étranger. L’un des pires jours pour l’un comme pour l’autre. C’est dans le deuil, la douleur et la peine qu’ils ont fini par se rapprocher. Avec les mois ils avaient fini par se découvrir l’un l’autre et à s’apprécier. Elle tenait une grande place dans sa vie et il serait prêt à n’importe quoi pour la protéger. C’est ce que Ryan aurait voulu. En tout cas c’est ce que lui voulait. Qu’elle ne soit pas seule et qu’elle soit heureuse. Desserrant son étreinte, il resta malgré tout proche d’elle et l’incita à lui parler. « Tu peux tout me dire… ». Tout. Seulement il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui lance une bombe pareille. Ryan vivant ?! Il savait que c’était impossible. Quelque chose avait dû se passer la veille. Une soirée trop alcoolisée. Des souvenirs ressassés. Accepter la réalité était ce qu’il y avait de plus difficile. C’était d’ailleurs la dernière étape du deuil. « Tu sais qu’il est mort. J’aurais aimé que ce ne soit pas le cas, tu le sais… Mais il est mort. Tu dois l’accepter pour avancer. Tu dois… ». Parler de Ryan était toujours aussi difficile. Lui-même n’avait pas réussis à faire son deuil, toujours pris dans cette culpabilité qu’il ne cessait de ressentir et qui venait le torturer chaque nuit, chaque jour, chaque instant.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Mer 15 Mar - 12:31



"Home is not a lonely place"
Hunter / Caecilia / Ryan





Il était entré. Si en étant parano et sur la défensive, j'aurais eu tendance à croire qu'elle faisait quelque chose dans mon dos, à laisser entrer quelqu'un à ce moment, j'avais plutôt l'impression que ça n'avait l'air de rien de tout ça. Pour autant, je ne me sentais pas à l'aise non plus. J'avais cette étrange sensation d'être toujours en territoire ennemi, et de me retrouver dans la maison d'une habitante, à me cacher et en attendant que la situation se tasse un peu. Comme si j'avais ce besoin pour le moment de me cacher encore, ce qui révélait plutôt comme évident que rien était réglé même si j'étais revenu "chez moi". J'avais toujours ces vieux réflexes que j'avais eu ces derniers moi avant de rentrer, et j'aurai préféré les laisser derrière moi le jour où je m'étais envolé pour rentrer. Pour autant.. Je crois bien qu'il était temps d'adopter une autre stratégie. Après tout, je n'étais pas non plus à l'abri de voir débarquer des agents, le moment où ils seraient au courant eux aussi de tout ça - et ils l'étaient déjà, vous pouvez me croire - et je devais préparer mes proches à cette éventualité. Après tout, il valait mieux qu'ils soient prêts plutôt que pris par surprise. A pas de loup, je me dirigeais contre la porte de la chambre pour écouter de quoi il retournait. Visiblement, le chien connaissait notre charmant visiteur et c'était déjà quelque chose à prendre en considération. J'ouvrais très légèrement la porte pour continuer à écouter la conversation, pendant que je m'habillais. Je pouvais très bien passer par la fenêtre pour m'éclipser à vrai dire, mais je n'étais pas très chaud pour ça dès le matin. Et puis, lorsque je pouvais entendre plus clairement la voix supplémentaire qui se trouvait ici, c'était de nouveau une évidence : Hunter. Elle avait appelé mon frère et il se trouvait là directement.

Quelque part, cela me réconfortait de savoir que Caecilia n'avait pas été seule, et surtout, qu'elle était intégrée à ma famille même si.. enfin même si je n'avais toujours pas récupéré cette partie de ma vie. Disons qu'avec ce que j'avais pu lui faire subir hier soir avec mon retour, c'était quelque chose de plutôt positif de savoir cela. Maintenant, j'avias plusieurs options. Fuir, mais cela ne ferait que repousser l'échéance, mettant Caecilia dans une position encore plus inconfortable qu'elle ne l'était déjà. Rester dans la chambre, et attendre qu'il découvre la chose de lui même. Ou sortir de celle ci, et faire comme si rien était. Je regardais autour de moi pour savoir si tout était bien en place, surtout mon arme, et je décidais d'ouvrir encore un peu la porte, histoire de me faufiler à l'extérieur. Je ne voulais faire aucun bruit pour ne pas éveiller les soupçons. Et lentement, très lentement, dans le silence le plus total, je descendais les marches des escaliers. Comme un fantôme, si je puis dire. Le but étant de les rejoindre, mais pas maintenant. Pas encore. Je voulais qu'ils aient leur moment à eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 412
Pseudo : Marquiz
Id Card : Margot Robbie + Baby Doll.
Age : 28 уσ.
Job : Professeur de danse
Imprévu : Tu as perdu tes clés.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Mar 21 Mar - 19:31




  «  Deux pour le prix d'un.. »


 

 
Tu es ma famille.. Ca résonnait dans sa tête, encore et encore. Elle était sa famille, c'est ce qu'il lui avait répété à maintes reprises, tout le monde le lui avait répété au sein de la famille Bass, et pourtant, Caëcilia se sentait parfois toujours un peu comme une étrangère. Elle avait été fiancée à Ryan – et l'était encore – mais que serait-il advenu, si, Ryan avait bel et bien été mort, et si Caëcilia avait refait sa vie, avec un autre ? Si ça avait été le cas, est-ce qu'on l'aurait toujours considérée comme membre à part de la famille ? Elle se l'était demandé, à de nombreuses reprises. Mais pour l'heure, ça n'était pas la question. Du moins, ça ne l'était plus aux vue des circonstances. Hunter venait de la prendre dans ses bras, et peu à peu, elle retrouva un semblant de calme.

Malgré les apparences, et les faits passés, Hunter avait cet aura, ce petit truc qui faisait qu'au fond, quiconque faisait parti de ses proches, savait que l'on pouvait compter sur lui, et Caëcilia n'échappait à la règle; après tout, Hunter le lui avait prouvé à maintes reprises ces derniers mois, et son soutient lui fut précieux. Leur étreinte relâchée, elle avait lancée la bombe, d'un coup d'un seul, sans prévenir, sans se soucier des dommages collatéraux. La réaction d'Hunter fut prévisible. Il est vrai, que lorsque l'on souffre de la perte d'un être proche, que l'on traverse tous différentes étapes du deuil, de la peine, et la première étape étant le déni. L'on passe forcément par le déni, car la perte n'est pas envisageable, l'on tente de se persuader que ce n'est pas réel. Cela peut durer des semaines, des mois. Mais au bout du compte, vient toujours l'acceptation. Cette partie, est sans nul doute la plus difficile, mais c'est aussi la dernière étape du chagrin, du deuil, et bien qu'elle coûte, Caëcilia avait fait avec; elle avait fini par accepter. C'était récent, certes, mais elle avait fini par se rendre à l'évidence que Ryan était bel et bien parti, et qu'il ne reviendrait pas.
Alors à moins, de sombrer dans les affres de la folie, ou effectivement, d'avoir eu la veille une soirée un brin trop alcoolisée, Hunter devait la croire en cet instant. Il devrait savoir pourtant, que jamais elle ne plaisanterait avec ça. Certainement pas. Elle secoua la tête, tentant en vain de retenir ses larmes, les lèvres tremblantes à nouveau. Et le minois de s'orienter en direction des marches, où se tient désormais la haute silhouette de Ryan.
Ryan avait beau avoir été le plus discret possible, le chien, qui quelques minutes plus tôt s'était couché sur le seuil de la porte, s'est relevé lorsqu'il entendit le cliquetis de la porte de chambre.
Et le regard de Caëcilia, d'en revenir à Hunter. Puis Ryan. Et de nouveau Hunter.









 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 292
Pseudo : Squirella
Id Card : Jensen Ackles ©lux aeterna
Age : 35 ans
Job : Co-propriétaire du pub et pompier / Trafiquant d'armes
Imprévu : Quelqu'un a crevé les pneus de ta voiture.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Dim 26 Mar - 18:58


Welcome Home Bro'
Caecilia, Ryan & Hunter


C’était inconcevable. Ryan était mort. L’armée le leur avait assuré. Ils n’auraient jamais enterré un cercueil vide s’il n’y avait pas eu de certitude. Pourtant il aurait aimé y croire. Il y avait tellement de chose qu’il aurait aimé lui dire, qu’il aurait aimé rattraper et arranger. Il savait qu’en partie tout était de sa faute. Les mensonges, le passé, leur conflit fraternel tout avait pris trop d’ampleur. Pourtant ils étaient si proche enfant. Tout s’était passé trop vite. Ils n’avaient pas pris le temps de parler et d’arranger les choses. Trop têtus, autant l’un que l’autre. Et quand Hunter s’en était rendu compte, c’était trop tard. Son frère était parti en mission pour ne jamais revenir. Tout ce qu’il pouvait faire à présent c’était prendre soin de Caëcilia. Au début surement en souvenir de son frère, faire quelque chose de bien pour lui, mais avec le temps c’était devenu autre chose. Il tenait réellement à elle. Il n’avait découvert que trop tard à quel point Ryan avait eu de la chance de l’avoir dans sa vie. Leur désaccord passé était futile compte tenu de la réalité aujourd’hui. Ils avaient été un appui et un soutien l’un pour l’autre. Il savait que ce qu’elle ne plaisanterait jamais sur Ryan. Pourtant ce n’était pas possible…. Ça ne pouvait pas être possible… Il fit un pas en avant pour la rassurer, la prendre dans ses bras, être là tout simplement pour elle comme il l’avait toujours été, mais il y avait quelque chose dans son regard. Comme si elle le suppliait de la croire. « Je veux te croire, je veux vraiment te croire, mais… ». Comment pouvait-elle le croire ? Prise par l’émotion elle ne parlait pas et ce silence le laissait dans un flot d’émotion qu’il avait jusque-là refoulé. Des longues minutes s’écoulèrent tandis qu’il ne décollait pas son regard du sien à la recherche de réponse. Mais l’affolement du chien le sortit de ses songes, sans qu’il ne puisse se détourner de Caëcilia. Mais son regard changea, elle ne le regardait plus. Elle le regardait lui. Une ombre dans son champ de vision. Lui. Son frère disparu. Ryan. Estomaqué, il n’en revenait pas. Incapable de bouger, de dire quoique ce soit, son regard revint sur la blonde qui regardait tour à tour les frères Bass. Ce n’était pas une hallucination. C’était réel ? Enfin, si, c’était forcément réel, mais… Il passa une main sur son visage comme pour se réveiller. Mais Ryan était toujours là. Sans pouvoir dire quoique ce soit, il réussit à marcher jusqu’à lui. Les yeux embués de larmes il n’en revenait pas. C’était impossible et pourtant il était là. Le regard plongé dans celui de son frère, il se laissa pour la seconde fois en 7 mois à verser des larmes. Des larmes de joies cette fois. Posant une main sur l’épaule de son petit frère, il l’attira à lui et le serra dans ses bras. Sans un mot. Toujours. Nul besoin de toute façon. Ce geste voulait tout dire. Ils venaient de se retrouver. Les mots trouveraient toutes les importances plus tard. Là ce n’était pas le moment.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Mar 11 Avr - 14:30



"Home is not a lonely place"
Hunter / Caecilia / Ryan





Nous y étions. Ce pour quoi je me trouvais ici actuellement. J'avais fait tout ce chemin depuis la Russie pour retrouver ma vie, et j'avais toujours cette étrange sensation que je n'étais que spectateur de cette dernière. J'avais beau tout faire pour reprendre les commandes, un sentiment étrange flottait autour de moi, autour de nous, m'enveloppant dans cette idée que plus j'essayais de tendre la main pour m'accrocher à quelque chose - à des souvenirs, des sentiments, des idées, ma vie en bref - plus le point d'accroche semblait s'éloigner. J'étais de retour chez moi, et je m'y sentais étranger. Même mon frère avait du mal à croire Caecilia, alors qu'elle n'avait pourtant aucune raison de lui mentir, de se mentir à elle même non plus, si ce n'est pour se blesser beaucoup plus qu'elle ne l'était déjà, en plus de faire du mal à l'entourage. Pourtant, c'était la réalité. Je me trouvais bien là, en face d'eux deux, attendant un quelconque dénouement que je ne saurais prévoir, mais que j'espérais au combien positif. J'avais l'impression de paraitre relativement calme extérieurement alors que ce n'était pas tout à fait la réalité intérieurement. Ou peut être que c'était même l'inverse, voir les deux en même temps. Comment pourrait bien réagir Hunter suite à ça ?

" Bonjour grand frère. " C'est tout ce que je trouvais à dire, ces mots lâchés et s'échappant d'un fin sourire, histoire de débloquer une situation qui pourrait s'éterniser. Grand frère alors que j'avais eu l'impression, à bien des égards et à de nombreuses reprises, que nos rôles s'étaient inversés depuis nos tragédies de familles, et que cela l'arrangeait bien comme ça. Alors il s'approchait, et me serra dans ses bras, une franche accolade que nous n'avions pas eu depuis .. depuis des années. Depuis des décennies. Depuis peut être toujours. Un temps qui semblait assez reculé, mais dont j'avais la chance de pouvoir prétendre me souvenir. Nul besoin de mot pour sa part, et quand bien même il voudrait le faire, nous n'étions pas du genre super expansif, entre nous. " Je savais bien que je finirais par te manquer un petit peu, un jour. " Une blague de sortie comme pour ne pas prendre la chose au sérieux, parce que je savais qu'à ce moment précis, nous vivions là quelque chose de très important. Alors je ne rajoutais plus rien, parce que je ne voulais pas gâcher ce moment de retrouvailles. Gâcher le moment d'Hunter, mais aussi celui de Caecilia. Gâcher ce moment de famille, enfin réunie. J'aurais aimé que ça soit aussi simple pour elle d'ailleurs, et que ça se soit mieux passé la veille. Mais c'était peut être seulement à l'image de la profonde blessure qu'elle avait pu avoir, la profonde meurtrissure que je lui avais infligé le jour de ma disparition, des questions qui venaient la tourmenter, et moi qui n'étais pas présent pour la protéger. C'était, hier, peut être sa façon à elle de pouvoir tout expulser, une bonne fois pour toute, comme si cela n'avait jamais exister. Je me fais des plans sur la comète, mais j'essayais simplement de comprendre et d'intégrer les choses, du mieux que je le pouvais. Et de rester là, contre mon frère, une main contre son dos à le serrer, l'autre tendu vers Caecilia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 412
Pseudo : Marquiz
Id Card : Margot Robbie + Baby Doll.
Age : 28 уσ.
Job : Professeur de danse
Imprévu : Tu as perdu tes clés.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   Jeu 20 Avr - 20:18




  «  Deux pour le prix d'un.. »


 

 


Mais oui, mais oui.. C'est bien ça ma vieille, tu es folle. Tout ceci n'est que simulacre, utopie, pure produit de ton imagination débordant de folie. Un délire. S'il savait, s'il pouvait ne serait-ce qu'une seconde s'imaginer ô combien de fois elle s'était répété ces mots là la veille. Elle avait même lutter contre le sommeil, de peur que ses songes ne l'emportent, et qu'au petit matin, plus rien de tout ça ne fut. Elle se serait prit une claque, de plein fouet. Malheureusement, ou plutôt, heureusement, rien de tout ceci n'était. Caëcilia n'avait pas encore sombré dans les affres de la folie pure et dure. Au petit matin, lorsqu'elle eu ouvert les yeux, Ryan était là. Bel et bien vivant. En y repensant bien, c'est vrai que toute cette histoire, du début à la fin était dingue, complètement dingue et il y avait de quoi devenir parano, fou. Et pourtant, sur l'instant, bien que silencieuse, le regard de Caëcilia en disait long. Elle ne plaisantait pas. Pas avec un sujet tel que celui-ci.

Les lèvres toujours closes, elle continuait de les observer à tour de rôle; observant tantôt la réaction de l'un, puis de l'autre. Autant Ryan semblait neutre, parfaitement impassible pour le coup, autant Hunter lui, laissait libre champ à ses émotions. Son coeur se serra à nouveau dans sa poitrine. Il était rare de voir Hunter laisser transparaître ainsi ses émotions, et d'aussi loin qu'elle puisse se remémorer, elle ne se souvenait pas l'avoir vu verser de larmes, pas même aux enterrements de Mila, et Ryan. Après tout, il était le "chef" de famille, et sans doute l'image de l'homme imperturbable qu'il voulait se donner n'était justement bien là qu'une simple image, et cela la confortait un peu plus dans l'idée que dans le fond, malgré les nombreux différents passés que les deux frères avaient pu avoir, qu'Hunter était un chic type, un gars bien. Il le lui avait prouvé maintes et maintes fois ces derniers mois.

Elle les laissait alors profité de leurs retrouvailles, restant sur le pas de porte, à les observer. Elle ne voulait pas déranger, mais si, dans le fond, elle savait que très bien qu'elle ne dérangeait ni l'un, ni l'autre. La "blague" de Ryan lui fit hausser un sourcil en même temps qu'elle eu esquisser un vague sourire. L'humour foireux, c'était tout lui ça, et pour la première fois depuis qu'il était "rentré" Ryan lui semblait familier. Ainsi, quand il tendit une main vers lui, elle ne se fit pas prier, et approcha à son tour, enlaçant d'une main Ryan, de l'autre Hunter. Et c'est un baiser sur la joue de l'un, puis sur la joue de l'autre qu'elle déposa avant d'ajouter. « Je pense que vous avez pleins de choses à vous raconter. Il y a du café chaud et des crêpes dans la cuisine. » Puis elle recule d'un pas, détachant son étreinte des deux frères. « Je vais sortir le chien. » Qu'elle se contente d'ajouter, adressant un regard qui se veut rassurant à Ryan, puis un autre, qui se veut un peu plus inquisiteur envers Hunter. Comprendra, comprendra-il pas. Quoiqu'il en soit, elle n'insiste pas, appelle le chien, et claque la porte derrière elle peu de temps après.












 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome Home, boy ! #Ryan, Hunter & Caëcilia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» Bryan Ryan
» A hunter ... a bear
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUMP THEN FALL. :: (montana, wyoming) :: - south of montana - :: habitations-
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.