AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Secousse (Ignaziah #1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 150
Pseudo : Squirowl.
Id Card : Harry shum Jr + tearsflight
Age : 31 ans. (1er mars 1986)
Job : Educateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Secousse (Ignaziah #1)   Mer 29 Mar - 18:29


   
           

             
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Igniziah
Je venais de prolonger de mon arrêt de travail. Je n’avais pas voulu mais mon médecin ne m’a pas laissé le choix. Pour lui je n’étais pas en état de reprendre le travail avant au moins un bon mois. Autant dire que je tournais comme un lion en cage dans mon appartement. Je détestais rester sans rien faire, et pourtant je n’avais pas vraiment le cœur à sortir, à me mêler à la foule. Je voulais seulement travailler, pourtant je sais que les chefs d’équipe ne sont pas chauds pour me voir revenir. Alors j’attendais sagement, je n’avais pas la force de faire un esclandre pour reprendre ma place. Alors je mangeais de la glace jusqu’à écœurement et regarder des séries à n’en plus finir. De toute façon je n’avais rien à faire, et surtout, je n’avais pas envie de voir du monde, finalement. Sans le boulot, je suis un vrai insociable, je n’avais pas envie de faire des efforts. J’étais l’image même du gars pathétique devant sa télé en train de se goinfrer de sucre, sans grand effort. Je n’avais bougé de mon canapé que pour aller me chercher de quoi manger, ou boire. Je laissais mon téléphone désespérément sonner, je n‘avais pas la force de tenir une conversation, je rappellerais plus tard. Vêtu d’un vieux tee-shirt blanc et d’un short, ça ne me ressemblait guère. Mais bon personne n’était là pour m’en faire la remarque. Mais j’aurais dû me taire puisque j’entends des coups sur la porte. Malheureusement je ne peux pas feindre d’être absent car le son de la télé est bien assez fort pour être entendu de l’extérieur. Je soupire avant de déposer le pot de glace sur la table basse et de me lever pour aller ouvrir me demandant qui osait me déranger. Je fais face à un brun aux yeux enjôleur. « Ignazio ? » Mon étonnement doit s’entendre dans ma voix, et mon sourcil haussé l’exprime tout aussi bien.

   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21
Pseudo : mary.
Id Card : matthew daddario + BALACLAVA.
Age : 28 ans.
Job : éducateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   Jeu 30 Mar - 23:03


   
           

             
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Igniziah
La journée avait été des plus banales. Ce n’était pas déplaisant, au contraire. Il était plus agréable de travailler avec nos protégés lorsqu’ils acceptaient de coopérer, que lorsqu’on devait agir en faisant preuve d’autorité. Ils n’ont pas une vie facile, j’en conviens. Je n’étais pas mieux à l’époque où j’avais leurs âges, mais j’ai également accepté le fait qu’on me tende la main. C’est ce qu’on essaye de leur faire comprendre, jour après jour en leur montrant qu’on est là pour eux, pour les aider à avancer et non pour faire la police et les remettre dans le droit chemin. C’est du moins ma façon de voir mon rôle d’éducateur et je m’efforce de l’appliquer avec rigueur. La journée a été concluante pour l’un de nos protégés. J’aurai aimé en échanger avec toi, mais je sais que tu es encore en convalescence. Cela ne me surprend pas, au contraire. Il est difficile de surmonter une telle agression. Cela ne m’empêche pas de m’inquiéter pour toi, d’avoir envie de te voir pour m’assurer que tu vas bien. Sans doute parce que d’une certaine manière, je te dois l’homme que je suis devenu. Tu m’as tendu la main comme cet homme, bien que mon cas semble s’être évanoui dans les méandres de tes souvenirs. Cela m’amuse toujours autant et j’aime voir ton air intrigué lorsque je te lance des piques que tu m’avais lancé à l’époque. Cela te donne également un côté sexy, qui m’attire, je dois bien l’avouer. En conséquence, poussé par cette envie, j’ai pris l’initiative de venir chez toi, sans même t’en avertir. Je me suis dit qu’un peu de compagnie ne te ferait pas de mal. Je ne me sens pas anxieux. Je suis préparé à essuyer une veste, mais je fais partie de ces hommes qui font toujours face à la réalité sans baisser les bras. Positionné en face de ta porte, je frappe, attend patiemment ton apparition. Je sais que tu es chez toi, puisque j’ai vu de la lumière et entend le son de ta télévision. Tu finis par ouvrir la porte après de longues minutes et mon regard rencontre le tien. J’y vois ta surprise, ce qui m’arrache un sourire. Ta tenue est pour des moins conventionnelle. Cela change à tes tenues au travail. « Salut Jeremiah. J’ai eu envie de te voir, histoire de voir comment tu vas. » Ma franchise s’exprime alors que je te tends un pack de bières. « Je ne suis pas venu les mains vides. Tu veux bien de moi ? » Je lance de mon sourire charmeur et empli de confiance en moi. J’espère que la réponse sera positive

   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 150
Pseudo : Squirowl.
Id Card : Harry shum Jr + tearsflight
Age : 31 ans. (1er mars 1986)
Job : Educateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   Sam 1 Avr - 18:15


   
           

             
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Ignaziah
Je n’avais vraiment prévu de rien, faire, mais c’est justement le jour où je veux être tranquille que je suis dérangé. La sonnette retentit dans l’appartement, me faisant bougonner dans ma barbe. Je me complaisais dans ce semblant de dépression, c’est pour cela qu’il me fallait, bientôt, reprendre le chemin du travail, avant que je ne prenne un virage et que je ne puisse plus revenir en arrière. Et puis je détestais l’oisiveté, rester à l’appartement sans rien faire ça ne me ressemblait définitivement pas. De plus, les adolescents commençaient à me manquer. Car malgré les difficultés ou les problèmes qu’ils pouvaient nous causer, ils demeuraient attachant, et parfois on était les seules personnes présentes pour eux. L’agression que j’ai subi par l’un d’eux avait été violente et m’avait laissé des traces, pourtant j’avais une sacré part de responsabilité dedans. J’étais aspiré déjà depuis de longs mois dans une spirale infernale, où je me tirais vers le bas, et mon travail en ressentait les conséquences. Cet arrêt de travail était aussi un moyen de prendre également un nouveau départ et surtout de me reprendre en main. Mais ce n’était pas encore pour aujourd’hui, peut-être pour demain. Je décide, après de longues secondes d’aller ouvrir la porte, pour finalement te faire face. C’était assez étonnant de te voir au seuil de ma porte. On fonctionnait bien ensemble au boulot, je peux même dire que l’on est assez complice et qu’il y a une certaine tension entre nous, mais je préfère ne pas chercher les explications dessus. Mais jamais on ne s’était vraiment vu en-dehors des horaires de travail. Alors dire que je suis étonné est bien faible quand même. Je hausse un sourcil avant de finalement me décaler pour te laisser entrer, car même si je ne souhaitais pas voir du monde, je suis persuadé que tu ne te laisseras pas la porte se refermer sans que tu ne sois à l’intérieur. J’ai un peu honte de me présenter à toi dans un vieux tee-shirt, et en short. Mais mon excuse est que j’ignorais ta venue. « Plutôt venu voir si je ne ressemble pas à un ours des cavernes. » Je grogne légèrement en refermant ma porte derrière toi et prenant le pack de bière. « Je suppose que, de toute manière, je n’ai pas vraiment le choix. » L’ambiance est quelque peu maladroite entre nous. « Installe-toi. Désolé, je savais pas que j’allais avoir de la visite. » Je grimace alors que mon appartement est un peu en désordre, ce qui ne me ressemble pas vraiment. 



   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21
Pseudo : mary.
Id Card : matthew daddario + BALACLAVA.
Age : 28 ans.
Job : éducateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   Dim 9 Avr - 11:56


   
           

             
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Igniziah
Je prends le risque de franchir une barrière conventionnelle entre deux collègues en venant directement chez toi. J’en ai conscience, bien que cela ne me dérange pas. A toi de voir si cela représente une gêne. C’est pour cela que je ne bouge pas de ma place. Je te laisse adopter la posture que tu désires. Cela ne m’empêche pas d’agir pour aboutir à mes fins et tu sembles te plier à mes desseins, car sans un mot, tu te décales pour me laisser entrer. Je te sens d’humeur grincheuse et sarcastique. « Je crains d’arriver trop tard à ce que je vois. » Je te lance en riant doucement. Mon regard perçant retrouve le tien et je ponctue mes propos pour t’offrir un clin d’œil. « Je vais tenter d’arranger les choses. » Je déclare en faisant preuve d’une vanité qui m’est propre. Je plaisante, mais il est évident que je vais m’efforcer de te changer les idées. Tu as pris le pack de bière et je m’avance dans ton appartement où le désordre règne. « Ne fais pas ton malheureux, je suis sûr que tu es satisfais de ma présence. Je ne te manque pas ? » Je questionne en me tournant vers toi en usant de mon regard enfantin que j’utilise pour obtenir ce que je désire. Avec le temps, j’ai appris à user de mes différentes facettes, mais à cet instant, je suis naturel et tente de t’amadouer, car j’apprécie ta compagnie. Et j’espère que le plaisir est réciproque. « Pas de soucis. Tu regardais quoi ? C’est anglais ? » Je questionne en venant prendre place sur ton canapé en face de l’écran. « Cela parle de quoi ? » J’ajoute tandis que tu viens me rejoindre. « Sinon, comment te sens-tu ? » Je te demande en venant plonger mon regard dans le tien. J’ai besoin de savoir comment tu te sens psychologiquement pour entrevoir ce que je peux faire pour soulager ton esprit et apporter un peu de soleil dans ta vie. Du moins, s’il est possible de le faire. En tout cas, je profite de la vue que tu m’offres. Cela te donne un petit air attendrissant, qui me plait.  

   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 150
Pseudo : Squirowl.
Id Card : Harry shum Jr + tearsflight
Age : 31 ans. (1er mars 1986)
Job : Educateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   Jeu 13 Avr - 9:53


   
           

             
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Ignaziah
c’était assez étonnant de te voir sur le seuil de ma porte, on s’était toujours contenté tous les deux de la sphère professionnelle. Étrangement cela ne me dérangeait pas plus que ça, presque comme si c’était normal alors que nos rapports étaient tout ce qu’il y a de plus basique. Passé l’étonnement je me décale pour te laisser entrer, tout en ayant honte de l’état de mon appartement. D’habitude il est parfaitement rangé, mais je dois bien avouer que depuis quelques semaines il y a du laissé aller. De plus je n’avais aucune envie de sourire, ni même d’être aimable. « Hier ça aurait été pareil. » Je plonge mon regard dans le tien alors que tu déclares que tu vas tenter d’arranger les choses. « Je ne sais pas s’il y a encore quelque chose à arranger… » Je hausse les épaules, quelque peu dépité. Je referme la porte derrière toi avant d’aller poser ce fameux pack de bière sur la table dans la cuisine. Je reviens dans le salon avec deux bières à la main, où tu te trouves et je te tends une bouteille. « Malheureux ou heureux je crois que je n’ai pas trop le choix. Je n’allais pas te laisser sur le palier comme un pauvre malheureux. » je parviens même à faire un sourire. Ce n’était pas gagné au départ pourtant. Mais ta compagnie m’avait toujours été agréable. Je finis par me réinstaller dans le canapé en attendant que tu me rejoignes. « Oh, une série pas très intelligente, mais ça a au moins le mérite de me faire passer le temps. tu dois connaître c’est Doctor Who » Je souris de nouveau avant de hausser les épaules. «  C’est une série qui parle de maître du temps qui peut voyager dans tout l’univers et tout les temps. y a pas trop besoin de réfléchir et c’est parfaitement ce qu’il me faut. » Je ne relance pas la série pour autant. Je hausse les épaules. « Ca peut aller. J’espère pouvoir revenir rapidement » J’affiche une moue d’un gamin frustré, mais je dois bien avouer que depuis que je ne bosse plus, je dépéris à vue d’œil.




   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21
Pseudo : mary.
Id Card : matthew daddario + BALACLAVA.
Age : 28 ans.
Job : éducateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   Ven 21 Avr - 22:22


   
           
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Igniziah
Ton humeur grincheuse se confirme par tes mots et tes actions. Je sens dans ton état psychique une lassitude et mélancolie qui te ronge la poitrine. Je ne peux pas l’ignorer, car je sais quelle épreuve tu traverses en ce moment. Cela ne doit pas être facile à vivre, même si je ne pourrai jamais entrevoir l’étendu de la douleur qui doit étreindre ton cœur comme celui de ta femme, plutôt ton ex-femme, si mes souvenirs sont bons. L’impuissance face à cela est réelle, mais en tant que collègue, je désire pouvoir t’en extraire durant quelques minutes, voire heures. J’adopte une posture désinvolte et charmeuse pour tenter de dérider ces traits tendus. J’ai souvenir de parvenir à t’arracher quelques sourires, alors que tu es d’un naturel si rigide. « Merci. » Je déclare dans un sourire entendu. « Je me serai retrouvé bien con sinon. » Je te fais un clin d’œil alors que je gagne le salon pour m’installer sur ton canapé. Je m’intéresse à ce que tu regardes, bien que je ne m’y connaisse absolument pas en séries télévisées. Je n’ai pas le temps pour ça, mais je respecte ceux qui peuvent passer des heures devant l’écran de leur télévision. Après tout, tout le monde est libre d’avoir ses propres passions. Tu me donnes des renseignements sur la série dont je prends note. « Pas du tout, je n’ai même pas de télévision chez moi. » J’admets dans un sourire détaché. Je m’occupe autrement et cette singularité m’attire pas mal de moqueries de la part de certains de nos protégés. « D’ailleurs Jason, veut se cotiser pour m’en acheter une. Ils sont intenables ces gamins. » Je lâche avec une pointe d’humour en t’offrant un regard malicieux. On se plaint souvent de nos protégés, car ils nous en font voir des vertes et des pas mures, mais au fond, on est attaché à eux, car on prend souvent un rôle que leurs parents ont rejetés pour des raisons parfois irritantes, impardonnables. J’en sais quelque chose, puisque j’étais l’un d’entre eux. « Il te suffit de reprendre petit à petit. Si tu veux, je prévois une sortie avec deux de nos protégés et tu n’auras qu’à nous rejoindre. Cela peut te permettre de remettre le pied à l’étrier et ne pas rester sur une erreur, qu’en penses-tu ? » Je te propose cela sans prendre en considération tous les paramètres institutionnels, qui ne sont que des règles stupides et contraignantes. Je suis prêt à les outrepasser, si cela peut te permettre d’aller mieux et cesser d’avoir cette moue frustrée, bien que je la trouve adorable. Je te souris même, sans prendre conscience qu’il se trouve plus charmeur qu’en accoutumé.  

   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 150
Pseudo : Squirowl.
Id Card : Harry shum Jr + tearsflight
Age : 31 ans. (1er mars 1986)
Job : Educateur spécialisé dans un centre pour adolescents difficiles.

MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   Jeu 27 Avr - 16:20


   
           

             
Secousse.

Il n’y a pas d’amour ni d’amitié qui croisent le chemin de notre destination sans laisser de marque pour toujours
    Igniziah
Je détestais être dans cet état. J’avoue que ça me bouffait toute on énergie de déprimer ainsi, j’avais déjà à peine l’envie et le courage de me lever alors c’était déjà un effort considérable. Je me forçais car sinon je ne pourrais jamais me relever. Je sais que cette douleur ne disparaitra jamais réellement mais si je baissais les bras maintenant les derniers mois de lutte n’auront strictement servi à rien. Rester enfermé dans mon appartement n’aidait pas à combattre ce sentiment de déchéance qui m’habitait de plus en lus souvent. Il m’arrivait parfois de sombrer dans un excès de boisson alors qu’en temps normal j’étais quelqu’un de plutôt sérieux en temps normal. Ma jovialité s’envole, cela en déconcerte beaucoup et certains se sont mis à me fuir tel la peste, mais je ne peux que comprendre je ne suis pas très facile à vivre. Tu étais bien le seul qui t’entête à tenter de me sortir de ma léthargie. « Pourtant j’y ai pensé. » À vrai dire ça aurait été tentant de te voir comme un idiot sur le palier. Mais pourtant je ne refuse pas ta compagnie. Je te laisse même entrer en m’excusant pour le désordre. Je t’avoue que je m’enfile des séries tout au long de la journée, je peux même dire que c’est ma seule activité journalière. De quoi occuper de manière idiote ma journée. Je souris doucement quand tu avoues que tu n’as pas de télé. « Ce qui n’est pas plus mal. je devrais y songer. » Je souris alors que tu me rappelles un des jeunes dont on s’occuper ensemble. Ils étaient terriblement attachants, même s’ils prenaient parfois toute notre énergie. « Je les vois bien se cotiser pour ça. Au fond, l’idée est bonne, ça peut leur permettre de faire quelque chose ensemble et non pas chacun de leur côté. Même si une télé ça coûte cher, tu devrais leur proposer autre chose. » L’idée de base est bonne, pour les faire sortir de leur ego. Mais parler du boulot m’alourdit le cœur. « Peut-être mais on ne peut pas dire que nos supérieurs soient vraiment d’accord pour que je revienne avant un certain temps. Mais je ne dis pas non à un verre pourquoi pas. Enfin pas toute de suite, je n’ai pas vraiment la force de sortir de cet endroit en ce moment. » Je pose mes pieds sur la table basse, m’affalant ainsi dans le canapé. Je n’ai pas un sens de l’accueil très développé en ce moment. Je tourne mon visage vers toi avec une moue de chien battu. Je croise ton regard et ton sourire qui fait battre un peu plus rapidement mon cœur. « Franchement t’as bien du courage de v’nir ici. J’suis pas très agréable à vivre en ce moment. » C’est pas peu dire. Je suis d'un ennui mortel même.


   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Secousse (Ignaziah #1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Secousse (Ignaziah #1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 3 Golems
» Léviathan(s)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUMP THEN FALL. :: (lights come on) :: - smoke break - :: - west of montana - :: habitations-
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.