AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Montana, Here I come

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Montana, Here I come   Lun 27 Mar - 22:33

Montana, Here I come

   
feat. Thomas & Gabriel

   

Le voyage avait été long, même interminable. A plusieurs reprises, il s'était endormi. L'armée lui avait appris qu'il devait profiter de chaque minute de sommeil qui s'offrait. Il pouvait s'endormir n'importe où, n'importe quand. Et c'était ce qu'il avait fait. Les quelques heures d'avion n'avaient pas été pour autant plus facile à supporter. Vingt heures de vol. C'était long même pour un type qui avait l'habitude de ce genre de trajet. Mais cette fois-ci était un peu différente. Il fuyait ses responsabilités. Il fuyait sa propre famille. Sa femme et ses filles. Il avait besoin de prendre l'air parce qu'il n'était pas sur d'avoir réussi à se contenir s'il était resté. C'était pourtant la question qu'il se posait quand le sommeil n’arrivait pas à le garder dans ses bras. Est-ce qu'il aurait été capable de tirer ? Peut-être, il n'en savait rien. Même en y réfléchissant, il n'était même pas sûr. Il aurait pu la blesser, voire même la blesser. C'était comme ça qu'il s'était rendu compte qu'il devait partir. Il devait prendre l'air et s'éloigner de la Grosse Pomme. Il devait prendre quelques jours pour lui, le temps de retrouver son calme, de faire le point. Il savait de toute façon que son cousin était là pour veiller aux intérêts de la famille s'il devait s'absenter. C'était d'ailleurs qui avait géré la firme quand son père était mort. Alors il avait pris son sac. Ce même sac qu'il remplissait et déballait lorsqu'il était encore dans l'armée. Il y avait mis des affaires et il avait posé une veste sur ses épaules avant de partir. Il n'avait aucune envie de s'attarder là. Il n'avait même pas écouter sa femme. Elle avait parlé. Elle lui avait adressé la parole. Et il avait vu ses lèvres bouger. Mais étrangement, il avait été incapable de comprendre ce qu'elle lui disait. De toute façon que pourrait-il dire qui justifierai son comportement ? Rien. Gabriel avait peut-être des défauts mais il était rancunier. Il savait en quittant l'appartement qu'il ne pourrait pas lui pardonner. C'était impossible. Il lui avait donné sa confiance et elle l'avait piétiné. Blessé, déçu, il était resté quelques minutes silencieux avant de prendre sa décision. La seule façon pour lui, de ne pas faire quelque chose qu'il allait regretter, il devait partir. Alors c'était ce qu'il avait fait. Il s'était rendu à l'aéroport de Kennedy, avait pris un billet pour le Wyoming avant d'embarquer une heure plus tard. De tous les endroits où il pouvait se rendre, c'était à Montana qu'il voulait être. Cela faisait maintenant un bail qu'il n'avait pas vu son frère d'armes. Thomas y vivait encore. Enfin c'était ce qu'il croyait. Ils s'étaient parfois téléphonés mais avec les missions de Gabriel, c'était un peu difficile de garder le contact. Cela faisait un moment que Gabe pensait à revenir ici. Il y avait passé de bons moment au retour de certains missions difficiles. Et il avait promis à Thom de revenir. Les missions sur le terrain et la mort de son père avaient remis en cause cette envie de retrouver les montagnes du Wyoming. Aujourd'hui, c'était bien le seul endroit où il savait qu'il allait échapper à cette nouvelle vie qui n'était plus vraiment la sienne. La seule chose qui l'avait inquiété, c'était de laisser les jumelles derrière lui. Mais il savait de toute façon que pour l'instant, il ne pouvait pas faire autrement. Tant qu'il ne prendrai pas de décision, il ne pourra pas revenir à New York. En tout cas c'était ce qu'il pensait. Et vu le trajet en avion, il avait du temps pour penser à ça. A cette situation. Il se disait dans un sens qu'il n'était pas étranger à tout ça. S'il avait été plus présent, moins ailleurs, moins occupé d'abord par l'armée, ensuite par la firme, peut-être que sa femme n'aurait pas cherché de réconfort dans les bras d'un autre. Il ne savait pas qui était l'amant de sa femme. Et à vrai dire, il ne voulait pas le savoir. Il savait de toute façon que cela n'allait rien changer. Elle l'avait trompé. C'était la seule constatation présente et qui avait une signification pour lui. Gabriel espérait que ces quelques jours de tranquillité à Montana, allaient lui faire du bien. Qu'il allait pouvoir réfléchir un peu.

A l'aéroport de Cheyenne, il avait pris un taxi jusqu'à Montana. Heureusement pour lui, le chauffeur connaissait bien les lieux. Et malgré l'heure tardive, la voiture s'était garée devant la maison de Thomas. C'était le milieu de la nuit. L'ancien militaire n'avait même pas songé au fait de prendre une chambre d'hôtel ou de passer plus tard. Non, il avait payé le chauffeur, n'oubliant pas le bon pourboire puis il s'était dirigé vers l'habitation de Thomas. La barbe de plusieurs jours et la mine fatiguée, le sac sur le dos et l'étui à guitare sur l'épaule, Gabriel avait sonné à la porte. Ce n'est que quelques secondes plus tard, qu'il avait pensé à l'éventualité que l'ancien militaire n'était pas seul. Mais il allait le savoir au final, puisque la porte venait d'être déverrouillée.

   
   
made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
 
Montana, Here I come
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des cas miraculeux du séisme; Montana et autres
» PREVAL EST CONTRE LA RECONSTRUCTION DA LA PISCINE DE MONTANA AU CAP-HAITIEN ...
» Montana caniche moyen noir 11 ans borgne (89) ADOPTE
» Le Montana en reconstruction
» René Civil devant le tribunal criminel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUMP THEN FALL. :: (lights come on) :: - smoke break - :: - north of montana - :: habitations-
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.