AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Jeu 23 Fév - 14:46

Éclaircie
Tu le savais, tu t'en doutais même, mais à ce point la, tu pensais pas. T'es arrivé hier, du moins, vous, toi, ta fille et ton chat, vos valises, et votre imagination car oui, depuis que t'as reçu cet appel, tu n'arrêtes pas d'imaginer un tas de choses, Katej qui succombe, Lucrezia aussi, t'as peur, c'est clair, tu penses au pire, t'arrives pas à faire autrement, quand tu vois l'état de ta soeur tu à beau être optimiste, tu sais que c'est impossible, elle va y rester, et te laisser seule, vous laissez seule, car il y a Lucre aussi, et tout ce qu'elles avaient construit, elles, ce couple parfait, tu les a toujours enviées, elles étaient si belles ensemble, si complémentaires, et juste au moment ou elles songeait à devenir mères, la vie les à balayer comme on descend d'un bus, c'est pas juste, et ça t'énerve, t'es à la fois triste et en colère, t'as envie de taper tout le monde, tout ces médecins qui te disent que ta soeur ne survivra pas longtemps, il ne la connaissent pas, Katej ne laissera jamais sa Lucre, jamais !. Tu dois aller la voir sa Lucre, mais tu ne lui dira pas ce que les médecins t'ont dit, mais t'es comme ta soeur, elle va lire dans tes yeux car vous avez les mêmes, tu le sais, te voir va soit lui faire du bien soit tout le contraire, t'es pas une Fawkes pour rien, tu ressemble trop à Katej, surtout maintenant, et ne parlons pas de ta petite Katej, tu le sais, quand tu vas ouvrir cette porte, Lucrezia aura une bonne ou une mauvaise surprise, des années qu'elle t'a pas vu, elle ignore que t'as un enfant, et la dernière fois qu'elle t'a vu t'étais encore cet androgyne qui s'habillait large et masculin, aujourd'hui t'es féminine, bien habillée, bien coifée, etc.
T'es devant sa porte, la main de ta fille dans la tienne, ta fille tient un bouquet de fleurs pour Lucrezia, t'as pas pleuré encore, tu peux pas, ta fille est là, elle comprend pas trop ce qui ce passe, la gravité des choses, mais elle est là, avec sa maman et elle te tient la main comme si elle savait que t'en avait besoin. Tu ouvres la porte, la voyant sur son lit, et presque en une seconde, tu remarque les plâtres, les bandages, les appareils et tout le reste, tu rentres alors, inspirant un grand coup, a petit pas, ta fille te tient toujours mais elle se met un peu en retrait, tu avances, doucement, souriant comme tu peux, mais les larmes te montent aux yeux, Lucrezia te regarde avec son air interrogateur, cherchant surement qui tu es, la réponse va lui tomber dessus, te voila près de son lit, et tout ce qui sort de ta bouche c'est ' salut... ' Comme un mec jaune, dans ta tête résonne un D'oh, salut, t'as rien trouvé de mieux, tu la regarde, tu souris tant bien que mal, et tu le voit dans le regard de Lucrezia, elle sait qui tu es, elle sait à qui sont tes yeux ou ceux de ta fille.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 256
Pseudo : zen
Id Card : jenna coleman @zenlaneuniverse
Age : 32 ans
Job : architecte
Imprévu : Tes médicaments peuvent t'endormir.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Ven 24 Fév - 15:10

Les choses arrivent par brides de sons, de couleurs, des jeux d’ombre dansent sur le plafond. Tu n’es pas certaine que ce soit des ombres. Il faut de la lumière pour qu’il y ait des ombres. Il y a la fenêtre de la chambre, mais c’est sur le mur qu’elle trace un rectangle clair. Sur ce plafond, tu ne sais pas ce que c’est. Tes yeux te font voir des ombres là où il n’y en a pas. Tes yeux ou ton cerveau, il en est bien capable. Il inventerait des ombres qui serait un après-midi printanier dans un jardin anglais. Tu ne comprend pas pourquoi ce jardin serait anglais, tu n’as jamais mis les pieds là-bas. Cet arbre qui se balance tu le vois bien méditerranéen, mais là encore, c’est stupide. Ton esprit imagine des images sur le plafond de la chambre d’hôpital, comme dans l’enfance. Etendue sur le sol entre Thomas et David, contemplant les nuages, tu inventes des mondes et des histoires et tu ris. Aujourd’hui tu ne ris pas devant cette carte postale de clair obscur qui ne ressemble qu’à un imaginaire corrompu par les événements de ces derniers jours. Il n’y a plus de rire, parce qu’on ne veut pas te dire, mais tu sais que tout va mal, sinon, on t’aurait dit. Pour survivre, ton esprit invente un paysage sur le plafond, parce qu’il ne veut penser à rien.

La porte s’ouvre. Tu n’as pas envie de tourner la tête. Déjà parce que toutes tes articulations ont décidé de se mettre en vacances et qu’il faut les contraindre à faire un effort douloureux, et puis tu n’as pas envie de découvrir un visage qui te sortir un sourire des mauvais jour. Le mouvement qui s’invite entre les quatre murs est celui de plusieurs personnes qui entrent, ferment la porte et approche du lit. Il y a un parfum. Des fleurs, tu aimes les fleurs, c’est gentil d’apporter des fleurs. L’infirmière va ronchonner dans un “encore” et devra trouver un vase. La chambre est devenu une petite serre colorée, une petite table contre le mur, du côté du pied du lit, en recouverte de rouge, de jaune, de bleu, de vert. Ça ne se fait pas de refuser la présence d’un visiteur, tu es polie malgré la situation, tu leur diras merci. Ça ne se fait pas en regardant le plafond. Alors tu bascules ton visage, ton regard vers la bienveillance de ses arrivants.

Deux personnes, une femme et une enfant avec un bouquet, tu cherches dans ta tête les noms qui leur vont le mieux. Tu n’arrives pas à trouver. Il n’y a pas d’images qui correspondent. Ce n’est pas grave, ce que le mémoire n’a pas en stock, l’imagination, si l’on ne veut pas appeler cela la souffrance morale, prend le relai.Ça fait si longtemps que je suis là ? Je me souviens pas Kat, du temps. Notre enfant a tellement grandi. C’est fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Lun 27 Fév - 11:31

Éclaircie
Ta journée, tu l'a passé à l'hôpital, voir les docteurs, les infirmières, les policiers même, t'en a marre, et t'es pas la seule, ta fille veut sortir de là, aller jouer, chasser les pokémons avec ton téléphone, et toi aussi tu veux sortir. tu dois être là, présente pour ta soeur et lucrezia, mais l'hôpital n'est pas ton endroit favoris, surtout en ce moment, entre katej en piteux état et lucrezia, t'as peur de craquer, t'as peur de penser au pire, t'es pourtant positive comme femme, mais la, tu commences à avoir ta dose.
te voila dans la chambre de lucre, ta fille collée à toi, bouquet de fleurs en main, et lucre se tourne vers vous, son regard cherche un nom sur vos visage, et à ses paroles, tu secoues la tête, ta fille te regarde d'un air curieux, elle se demande ce que tata raconte, tu l'envoies alors mettre les fleurs avec les autres, gagnant quelques secondes. ' c'est inisis, et kat, ma fille... ' t'a pas envie de dire le nom complet de ta fille, pour pas chambouler lucrezia un peu plus encore, ta fille revient, toute contente, en digne fawkes elle a fait ce qu'on attendait d'elle, mettre les fleurs sur une chaise qui trainait et non pas sur la table comme on lui a dit de le faire. ' tu veux quelque chose ? à manger, à boire ? ' tu vas éviter les banalités d'usages, comment elle va, tu sais bien qu'elle va mal, comment elle se sent, surement très mal, etc etc, t'es venue lui apporter réconfort et soutien, et tu resteras avec elle jusqu'à la fin des visites, enfin, si ta fille tient en place. tu prends une chaise, tu t'assois dessus, près du lit de lucrezia, ta fille, comme toujours se fait pas chier et vient sur tes genoux, regardant sa tante avec un grand sourire. toi, tu souris, mais c'est un petit sourire, ça te fait mal de la voir comme ça, ta savoir ta soeur dans une autre chambre, ça te fait vraiment chier tout ça, mais bon, la famille c'est important, alors t'es là, présente, tu t'investie et tu feras tout ce qu'il faut pour aider ta famille.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 256
Pseudo : zen
Id Card : jenna coleman @zenlaneuniverse
Age : 32 ans
Job : architecte
Imprévu : Tes médicaments peuvent t'endormir.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Mer 1 Mar - 15:13

L’effet des calmants, le choc de l’accident et surtout l’absence de ton épouse à tes côtés bousculent les certitudes et les réalités. Le nom que la femme te donne te ramène vers un visage, à une allure qui ne correspond pas à la féminité qu’elle porte sur elle. Pourtant, oui ses traits ne te sont pas étrangers. Tu balbuties son nom. Inisis ! Ta main droite valide se tend vers elle. Tu as envie de la toucher pour être sûre qu’il ne s’agit pas encore d’une fausse image, un mauvais reflet. Et le nom de l’enfant... quel est ce nom ? Tu voudrais une syllabe de plus, mais de toute façon c’est une gamine, pas l’amour de ta vie. Pourtant tu voudrais savoir qui est cet enfant. Tu remets des pièces de puzzle en place. Non bien sûr, votre enfant n’est pas né, il n’a même pas été conçu. Tu lui as dis que tu étais d’accord pour votre enfant durant la nuit de la Saint Valentin. Tu regrettes tout ce temps passé à l’autre bout du monde, tant de temps perdu, mais tu lui as dis qu’au moins cela t’avais ouvert les yeux. Cet enfant, désormais, vous le vouliez toutes les deux. Ce n’est pas cette fillette chargée de fleur. Evidemment. Tu ne comprends pas pour autant qui elle peut être. Tu réponds à sa question. Non, rien, merci. Pas faim, pas soif, envie de rien en fait. L’enfant s’assois sur les genoux d’Inisis. Cela devient logique. Une mère et son enfant. C’est ta fille ? Pourtant imaginer la soeur de Katej en mère de fille, ce garçon manqué que tu as connu et tellement étonnant. En d’autres circonstances, tu aurais ri, là tu souris à la petite. Merci pour les fleurs. Et une foule de questions envahissent ton esprit, tu veux tout savoir, d’elles deux, de leur vie. Aucunes ne sortent de ta bouche, tu n’arrives à ne dire qu’un mot, qu’un nom. Katej ? Et tu te mets à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Jeu 2 Mar - 14:20

Éclaircie
T'as mal, de la voir comme ça, elle est shooté aux médicaments, elle est mal en point et son moral est au plus bas, inutile qu'elle te le dise, tu t'en doute bien, tu comprends même le pourquoi de son état d'esprit. Lucrezia & Katej, c'est la romance parfaite, celle dont tout le monde rêve et surement la plus belle histoire, elles se sont rencontré et ne se sont jamais quitté, du moins, sauf pendant un voyage au Brésil pour Lucrezia, une période dure pour Katej qui n'arrêtait pas de t'appeler en te disant combien sa femme lui manquait et qu'elle était prête a faire le chemin à pieds tellement elle en avait marre. Katej & Lucrezia, ça à toujours été comme ça, alors tu sais que Lucrezia est mal en ce moment, elle n'a pas du voir Katej depuis l'accident, et les médecins doivent lui donner très peu de nouvelles, et tu vas devoir la ménager, minimiser les choses car tu le sais, elle va te questionner. " Yep, présente ! " Bon d'accord, t'as énormément changé depuis ton adolescence, fini l'androgyne qui s'habille avec des fringues de mec et qui se comporte comme un asocial, fini les cheveux court et le skate board, maintenant t'es une femme, une maman et ça peut choquer, surtout pour ceux qui t'ont connu avant. Lucrezia à du mal à te remettre, tu peux le comprendre, mais t'es le portrait craché de Katej, tes yeux, ta voix, ta taille même, tout ça c'est de famille, et ne parlons pas de ta fille qui est bien une Fawkes. " Tu me dis si t'as besoin de quoi que ce soit, des affaires à te ramener ou des courses à faire, n'importe quoi ! " Tu souris, tu la fixe tendrement, ton regard est plein de tendresse, elle va penser que tu es juste là temporairement mais non, tu vas rester à Montana, faire ta vie ici, t'es de retour pour de bon. " Cette tête d'ours ? oui, c'est bien ma fille, têtue et gourmande, une vraie fawkes ! ". Mais pas le temps de t’épancher sur ta fille, Lucre fond en larmes après avoir prononcé le prénom de ta soeur, mais ta fille te regarde en se demandant pourquoi, tu secoues alors la tête pour lui faire comprendre que c'est pas elle le sujet, prenant la main de Lucre, tu la serre doucement, cherchant quoi dire pendant une seconde, tu dois être franche mais pas trop, elle doit pas s'inquiéter et surtout, elle doit se reposer. " Ils s'occupent d'elle, j'ai été la voir avant toi, elle est entre de bonnes mains ! ça va aller ! " T'es pas doué pour le mensonge, c'est de famille, vous savez pas mentir mais heureusement, Lucre ne te regarde pas quand tu lui parle, ta fille se lève et monte sur le lit de Lucre, venant la câliner, elle aime pas voir les gens pleurer, bien sur, elle fait attention à ne pas toucher les plâtres et tout le reste, un câlin bizarre mais l'attention est là.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 256
Pseudo : zen
Id Card : jenna coleman @zenlaneuniverse
Age : 32 ans
Job : architecte
Imprévu : Tes médicaments peuvent t'endormir.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Ven 3 Mar - 15:31

Inisis à l'hopital avec sa fille ! Cela tient de l'événement. Si tu n'avais pas été dans cet état pitoyable, rivée à ce lit, tu lui aurais sauté au cou pour lui souhaiter la bienvenue. Mais franchement, c'est impossible. Même un sourire te semble une épreuve de saut d'obstacles à dos de girafe. Par chance l'enfant n'a pas peur de se lancer dans une ascension acrobatique pour te faire un câlin. Tu ravales tes larmes pour continuer à discuter avec ta belle-soeur. C'est bien que tu sois là, que vous soyez là. Les circonstances ne sont pas bonnes. Tu penses à la fillette, les hôpitaux ne sont pas le bon endroit pour les enfants. Pourquoi tu n'es pas venue plus tôt, à un Noël, ç'aurait été génial. On aurait fait un sapin gigantesque avec au pied une montagne de cadeaux. Ce qui devait être un moment joyeux retourne à la triste réalité. Tu l'as vu ? Elle va bien ? Elle te l'as dit ? Oh je suis sûre que c'est pour me rassurer qu'elle dit ça. Dis-lui que je vais bien. C'est sûre, je vais bien. C'est rien du tout. Que du plâtre.

Dans la confusion qui réside dans ta tête depuis l'accident, il y a parfois des idées qui émergent sans raison, sans logique. C'est le cas à cet instant, le truc complètement à côté de la situation, de la tragédie, de la peur. Tu le demandes sans même te rendre compte de l'impromptu. Le chien ? Comment va notre chien ? Lizzy devait s'en occuper, est-ce qu'il va bien ? C'était dit d'un trait, presqu'avec anxiété, parce que c'est plus facile de s'inquiéter du chien, des fleurs et de la moto. Elle est morte ? Je suppose qu'elle est morte ma moto.

Une bonne idée, tout à coup, te vient. Petite, tu veux faire un joli dessin sur mon plâtre ? J'aime bien les dessins. Tu ne sais pas s'il y a des crayons de couleur. Des feutres feront aussi bien l'affaire. Est-ce que tu sais dessiner des fleurs ? J'adore les fleurs.Est-ce qu'Inisis t'as dit son prénom ? Tu ne t'en souviens plus, alors tout naturellement tu lui poses la questions. Comment tu t'appelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Lun 6 Mar - 13:27

Éclaircie
Elle devrait le savoir, pourquoi t'es jamais revenue ici avant, pourquoi tu détestes cette ville et pourquoi il a fallut un drame pour que tu reviennes. Montana, ton enfance, ton adolescence, c'est pas des bons souvenirs, on s'est moqué de toi, on t'a harcelé, humilié, ta vie était un enfer et c'est pour ça que tu es partie, loin, le plus loin que tu as pu, et maintenant, te revoilà, avec ta fille et dans des circonstances que tu aurais même pas souhaité à ton pire ennemi. " c'est normal, la famille avant tout, devise des fawkes ! " Fait chier cette devise, car pour l'instant, t'es pas heureuse de revenir ici, d'avoir passé la nuit dans un hôtel, y'a que ta fille qui a dormie, toi, t'as fait qu'imaginer des choses, le pire pour lucre et kat, et des retrouvailles avec ceux qui t'ont malmené durant ta jeunesse. Mais non, ils t'ont pas reconnu, ils sont passé à côté de toi, ils t'ont vu, tu les a reconnu mais eux, rien, c'est peut-être mieux ainsi, maintenant que t'es différente, normale, tu vas pouvoir faire ta petite vie tranquillement, t'occuper de ta fille et peut-être te poser, enfin. " Bah on le fera à Noël de cette année, c'est bientôt ! " La petite perd pas le nord comme toujours, elle te regarde un instant, tu lui sourit, ça suffit, tu viens d'approuver l'idée de passer noël ici, Katej reste sur Lucrezia, elle la câline, elle lui donne toute l'affection qu'elle a en stock, elle doit sentir que sa tata en a besoin. " je lui dirait, promis... " tu baisses un peu les yeux, gênée de mentir comme ça, t'as pas parlé à ta sœur, elle s'est pas réveillé depuis l'accident, et de tout les médecins que tu as vu, aucun n'a eu de bonne nouvelle.

Le chien, quel chien ? tu relèves la tête, un air interrogateur sur ta face, ça te fait penser que le tien est enfermé dans l'hôtel avec ton chat, la chambre risque d'être bien souillée à ton retour.  " J'ai pas vu Lizzy encore mais j'irais la voir, t'inquiète pas, le chien va bien, j'en suis sure ! " Que dire d'autre, y'a pas de raison que le chien de Lucre n'aille pas bien, Lizzy n'était pas impliqué dans l'accident sinon tu le saurais. " Je pense que oui... " C'est bizarre, Lucre à l'air à côté de ses pompes, le chien, la moto, elle va te parler de ses fleurs bientôt, ou te demander si elle a bien éteint le gaz... t'as l'impression que les cachets sont un peu forts pour elle, ou alors elle délire, pas grave, ça amuse ta fille qui n'a pas bouger mais qui ricane doucement. Lucre s'adresse à elle, et ta fille est toute ouïe, dessiner, c'est pas une chose qu'elle va refuser, sur des plâtres en plus, elle a jamais fait, ta voiture oui, les murs oui, tes recherches oui, mais un plâtre, pas encore. " Owi, je vais dessiner tout partout, ton plâtre sera le plus beau ! " la petite saute du lit et viens fouiller dans ton sac, sans demander, comme toujours, toi, tu fixe Lucrezia, tu lui souris et tu sais pas trop quoi dire, ça fait longtemps que vous vous êtes pas vu, tu devrais en avoir des choses à raconter, mais non, rien. " Katej Benazir Fawkes, j'ai huit ans, et toi c'est Lucretia ! t'es la chérie de tata Katej, maman me l'a dit ! " la petite a un peu écorché le nom de lucre mais sinon elle a tout comprit, tu les regardes faire connaissance, ta fille commence à dessiner sur le plâtre de lucre avec des feutres piqués dans ton sac, tu souris, la scène est belle, et puis ça doit faire du bien à Lucre, rien de tel qu'une mini Katej pour remonter le moral.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 256
Pseudo : zen
Id Card : jenna coleman @zenlaneuniverse
Age : 32 ans
Job : architecte
Imprévu : Tes médicaments peuvent t'endormir.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   Lun 6 Mar - 21:36

Katej ! Tu t'appelles Katej ? Ce prénom ! Tu tournes la tête vers Inisis. Tu la regardes dans les yeux. Ces yeux ! Oui bien sûr, la même famille. Tu lui souris. Bon sang, elle aussi ne doit pas aller bien. Elle dois s'inquiéter pour sa soeur. Tu lui tends la main pour prendre la sienne. Tu es là pour combien de temps ? Demande à Lizzy les clés de la maison. Tu pourras t'y installer si tu veux. Tu fais comme tu veux, bien sûr. C'est une proposition. Tu seras tranquille. Personne. Ils vont me garder quelques jours. Mais j'veux pas m'éterniser ici. Je n'aime pas les hôpitaux.

C'est presque un rire maintenant, mais tu ne sais pas comment il arrive à sortir de ta gorge. Tu l'as appelé comme Kat. Et puis tu soupires. Tu as l'impression de passer par toutes les émotions en même temps et elles sortent les unes après les autres, sans prévenir, dans un mélange immangeable. Racontes-moi, toi, comment va ta vie.

La petite a commencé ses dessins, tu le sais, tu le sens parce que dans le plâtre, il y a ton bras cassé en mille morceaux. Non pas mille, moins mais tu as cette impression de miettes d'os. Cette image est dans ta tête. Sacrés médocs ! De la poussière d'os. Tu jettes un oeil à son travail coloré. C'est bien. Tu te débrouilles bien. Tu la regardes en cherchant l'image de sa tante à travers elle. A une époque vous étiez enfant. Votre enfance est partie loin. Kat, ta Kat. Tu repenses au Brésil. Pourquoi est-ce que tu es partie là-bas ! Tout ce temps perdu. Ne perds pas une miette de ton temps, petite, à courir après le vent que tu ne pourras jamais saisir. Ne laisse personne te voler les moments que veux passer avec ceux auxquels tu tiens.

Tu n'as pas lâché la main de ta belle soeur, ce lien te ramène vers elle. Raconte-moi tout, Inisis. Raconte-moi la ville où tu vis, les maisons, comment sont les maisons ? Comment tu vis ? Comme si les gens détaillaient les maisons le long des rues ! Déformation professionnelle, toi tu le fais, tu cherches les verticales et les courbes. Tu as croisé qui, ici ? Un soupçon d'inquiétude dans la voix. Elle est grande maintenant, elle doit savoir se débrouiller, se défendre seule. Le faire pour deux, elle et la petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
lucrezia ღ le brin d'herbe palpite aux fentes du pavé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La question qui me taraude [PV]
» Le champ d’herbe a pipe de Nirco
» couché dans l'herbe ...
» Le commerce d'herbe à pipe des Bophin
» Là ou l'herbe ne pousse plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUMP THEN FALL. :: (lights come on) :: - smoke break - :: - north of montana - :: hopital-
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.