AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I never tought you could hurt me again / Ryan Bass

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Jeu 16 Fév - 23:57



"Les hommes ont la mémoire de l'esprit ; les femmes ont la mémoire du cœur."
Presley & Ryan





Presley, Presley, Presley... Vraiment, tu ne faisais rien pour me faciliter la tâche. Notre proximité était censé m'aider et me calmer, mais ça n'avait pas vraiment cet effet là sur moi. Juste, à me poser des questions, à me demander comment tu pouvais réellement aller. Mais le silence avait pris place, et ce n'était peut être pas plus mal. Plus de pleurs. Plus de cris. Plus de questions. Simplement du silence et du calme. De la réflexion. « Demande moi de rester. » Comment ? Comment pouvais-je te demander ça ? Après tout, pourquoi pas. Ca ne me dérangerait pas plus que ça sur le fait, mais où est-ce que cela nous aiderait vraiment ? Je n'en savais rien du tout, vraiment. Je ne savais plus où j'en étais. Je me découvrais une vie comme si ça n'avait jamais été la mienne. Alors, j'avais l'impression de me retrouver coincer. Parce que quelque part, je n'étais pas foncièrement contre. Mais je n'avais aucune raison d'accepter non plus, parce que je n'avais toujours aucune réponse. Et ça n'aurait vraiment pas été responsable, vraiment pas. Définitivement, j'étais sûr de moi, tout du moins autant que je puisse l'être. " Je ne peux pas te demander ça. Tu travailles, je ne peux pas te demander de rester " Voilà, c'était ce que j'avais à répondre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Mar 21 Fév - 2:23

I never tought you could hurt me again


Elle était cette fille toujours si droite, Presley. Après tout, elle était policière ! Mais Ryan avait un pouvoir sur elle qui l'a rendait si faible, si vulnérable. Elle aurait tout fait à ce moment-là pour une seconde de plus aux côtés du beau brun qui un jour, fût sien.  Je ne peux pas te demander ça. Tu travailles, je ne peux pas te demander de rester. Presley le prenait comme un défi. Au fond, elle savait qu'il flancherait un jour ou l'autre, d'une seconde à l'autre peut-être même. Elle qui avait son nez fourré dans le manteau de l'autre, remonta vers son cou pour respirer son odeur. Ses mains, elle s'en servait pour prendre ceux de Ryan et les poser sur ses cuisses qui s'étaient réchauffées depuis le temps qu'ils se trouvaient dans cette voiture au beau milieu de la route de campagne. Ne me demande rien alors... souffla-t-elle avant de déposer un baiser dans son cou. Elle tenait fermement les mains de Ryan contre ses cuisses en les ramenant de plus en plus, très doucement vers son entre-jambe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Mar 21 Fév - 19:01



"Les hommes ont la mémoire de l'esprit ; les femmes ont la mémoire du cœur."
Presley & Ryan





La situation de départ avait bien évolué, et c'était peu de le dire. Cependant, cela ne m'aidait pas pour autant, vraiment pas du tout même. Nous étions passés d'une blonde fâchée, à une fille calme, et puis maintenant.. "Ne me demande rien alors..." Ne t'en fais pas, si cela pouvait te rassurer, Presley, j'étais bien incapable de te demander quoi que ce soit. Ce moment de calme l'un contre l'autre n'avait pas été du luxe, mais ne m'avait pas aidé à me rappeler comme ça d'un passage précis. Je me disais qu'il y avait bien eu quelque chose, mais j'étais alors incapable de mettre le doigt dessus. En parlant de doigts d'ailleurs, les miens se retrouvaient sur ses cuisses, alors que je sentais son souffle chaud contre mon cou. Étions nous allés aussi loin ? Étions nous allés même bien plus loin que ça ? Ou bien n'avait-ce été qu'un fantasme pour l'un ou pour l'autre ? Je n'en savais rien et j'étais incapable de répondre à cette question, même si Presley semblait sûre d'elle, à vrai dire. " Écoute je.. Je dois encore passer voir de la famille tu vois, je crois qu'ils m'attendent... J'y allais avant que tu ne m'arrêtes. " Je crois que. Tu parles. Tout ce qu'il pouvait bien m'arriver en si peu de temps bloquait complétement mon système de pensées là. Je ne lui rendais pas la tâche facile pour autant, loin de là, mais je n'avais pas envie de m'enfuir comme ça non plus, même si ça aurait été pour moi la solution de facilité avant de pouvoir trouver les réponses à mes questions. Je bloquais ses mains contre ses cuisses, comme pour empêcher la suite, mais elle me tenait fermement les doigts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Mar 21 Fév - 19:27

I never tought you could hurt me again


" Écoute je.. Je dois encore passer voir de la famille tu vois, je crois qu'ils m'attendent... J'y allais avant que tu ne m'arrêtes. " Ryan tenait fermement les mains de la jolie blonde comme pour l'empêcher d'aller plus loin. Sa voix, sa nervosité le trahissait. Elle savait bien que d'une façon ou d'une autre, il flancherait. Elle ne rêvait plus d'amour depuis bien longtemps, Presley. Elle ne voulait que profiter de ces instants que tu dois prendre ou laisser filer à jamais. Elle était comme ça. Elle avait un caractère fonceur et savait que si quelqu'un avait à être blessé ce serait elle et personne d'autre. Les mots de Ryan ne l'arrêtait pas. Ils pouvaient bien attendre de toute façon, ils le croyaient morts...quelques heures de plus ou de moins ne changerait pas bien des choses pour eux. Alors qu'elle prenait sa main droite pour remonter fermement celle de Ryan sur ses hanches, elle aventura son autre main sur le corps de Ryan en continuant de l'embrasser dans le cou. Non, elle ne lâcherait pas l'affaire de si tôt et ça, son Ryan le savait. Presley était une fille tenace. Elle remonta doucement vers son oreille ou elle lui chuchota...quelques minutes, Ryan...Puis l'embrassa sur la tempe.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Mer 22 Fév - 19:17



"Les hommes ont la mémoire de l'esprit ; les femmes ont la mémoire du cœur."
Presley & Ryan





Non, décidément, elle ne voulait rien entendre. Presley semblait déterminée à faire ce qu'elle voulait, depuis qu'elle l'avait décidé, et elle croyait vraiment que je pouvais flancher. Malheureusement, ça aurait lui mentir que de lui céder, quand bien même j'aurais pu le faire, tout simplement parce que je n'avais aucune réponse en ce qui pouvait la concerner. En tout cas, à en croire sa réaction, c'était quelque chose que soit elle voulait depuis longtemps, soit que nous faisions régulièrement, elle et moi. Mais comme je n'en avais pas la moindre idée, il n'était pas question de tirer de plan sur la comète, et de voir ensuite ce qu'il pouvait en être. La vérité, c'était bien que je ne savais pas de quoi il en retournait. "Quelques minutes, Ryan..." Oui, bien sûr. Quelques minutes, me disait-elle. C'était néanmoins quelques minutes qui pouvaient devenir capitales, et je ne pouvais pas me le permettre sur un coup de tête, assurément. J'essayais de reculer un peu mon visage, non sans lâcher un rire franc quoi que presque gêné de devoir quelque peu la repousser, parce que.. eh bien Presley, elle était sacrément belle. Mais ça, c'était la réaction masculine à chaud. En la dépassant et en réfléchissant un peu plus, derrière le coup de sang, ça n'était clairement pas une bonne idée. " Justement, je n'ai plus quelques minutes ! Et puis on ne va pas faire ça là, de suite, dans la voiture ! " Voilà. Allez maintenant il fallait se calmer mademoiselle ! Je ne suis qu'un pauvre homme sans mémoire. Trêve de plaisanteries, elle avait réellement chaud, et j'espérais qu'elle ne le prenne pas plus mal que ça. Ça n'avait rien de personnel, et ce n'était pas contre elle. C'était juste que c'était très mauvais de s'enfoncer dans quelque chose lorsqu'on a aucune vision, clairement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Jeu 23 Fév - 21:00

I never tought you could hurt me again


Honte, elle avait honte. Son estime en avait prit encore un coup par l'homme qu'elle s'était jurée ne plus jamais le laisser faire. Ryan se reculait la tête pour refuser les avances claires de Presley qui se recula à son tour et prit le menton de l'homme pour le saisir en le foudroyant du regard. Si c'est comme ça. dit-elle sèchement. Elle savait bien au fond, que c'était pour le mieux. Non pas pour lui, mais pour elle. Elle qui avait finalement tourné la page sur cette histoire et qui ne demandait qu'à aller de l'avant, au final il lui facilitait la tâche même si elle le trouvait un peu cruel. Elle mit la main sur le mécanisme de la portière ne sachant pas si elle devait ajouter quoique ce soit avant de disparaître définitivement. À ce moment-là elle aurait voulu le tuer avec la tonne de mot qui déferlait dans sa tête, mais rien ne voulait sortir clairement. Peut-être était-il plus sage de ne simplement rien ajouter.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Mer 1 Mar - 12:27



"Les hommes ont la mémoire de l'esprit ; les femmes ont la mémoire du cœur."
Presley & Ryan





Voilà qu'elle me prenait le menton alors que je tentais de me défaire d'une situation qui était capable de déraper à tout moment. Si je l'avais écouté, nous aurions peut être fini sur les sièges arrières de la voiture, l'un contre l'autre, même l'un sur l'autre. Pour autant, la situation était en train de prendre une toute autre tournure, et c'était le visage d'une femme blessée qui commençait à apparaitre devant moi. Ce dont, évidemment, je ne voulais pas volontairement, mais qui pourtant s'imposait à moi comme choix. "Si c'est comme ça. " Si c'est comme ça quoi Presley ? Que voulais-tu que je te dise de toute manière à ce moment précis ? Voulais tu réellement entendre que je n'avais aucune emprise sur la situation et que je ne contrôlais pas du tout ce qu'il pouvait se passer autour de moi, tout simplement parce que je ne me souvenais de pas grand chose, pour ne pas dire de rien du tout de ces quatre dernières années. Alors je ne pouvais décemment pas te dire ce genre de choses, car il était évident pour moi que tu ne saurais peut être pas bien accueillir la nouvelle, et de toute manière, comment pouvait on tout simplement l'accueillir, cette nouvelle ? Non, c'était sûrement mieux comme ça pour le moment, car c'était évident que c'était fort pour toi comme sensation, au point de ne plus te retenir et de vouloir le faire maintenant. Je n'arrivais pas à sortir le moindre mot car je jugeais que c'était la meilleure des choses à faire pour l'instant. Et elle, elle s'apprêtait à sortir de la voiture, et je ne savais toujours pas ce que je pouvais bien lui dire. " Je suis désolé " C'est tout ce que je trouvais à dire, parce que c'était le sentiment que j'avais, à cet instant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Mar 7 Mar - 16:28

I never tought you could hurt me again


" Je suis désolé " Disait-il. Comme ça. Comme si c'était suffisant alors que ce ne l'était pas. Même si en vérité, il n'y avait rien d'autre à dire. Aucun mot n'aurait pu apaiser la folie des sentiments qu'elle éprouvait à ce moment-là. « Moi aussi Ryan, moi aussi...» c'est ce qu'elle lui répondit sur le même ton que son interlocuteur lui avait soufflé ces mots quelques secondes auparavant, calmement. « Est-ce que je vais avoir de tes nouvelles éventuellement ou bien est-ce que...on s'oublie et c'est tout ?» Presley se demandait si elle avait mieux fait de ne jamais l'avoir connu. De ne jamais avoir été sur cette route ce jour-là. Si c'était possible de tout effacé ses souvenirs de Ryan de sa mémoire. Elle se dit même pendant un instant qu'elle aurait préféré qu'il soit mort ou qu'il soit resté où il était caché pendant de longs mois. Elle était blessée, Presley. Elle tourna les yeux qui évitait ceux de Ryan depuis un petit moment déjà pour essayer de trouver son regard.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 188
Pseudo : Ro'
Id Card : Stephen Amell
Imprévu : Tu as reçu une lettre d'un camarade de l'armée.

(COUNTRY NATION)
♪ Friendships:
MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   Dim 12 Mar - 12:44



"Les hommes ont la mémoire de l'esprit ; les femmes ont la mémoire du cœur."
Presley & Ryan





« Moi aussi Ryan, moi aussi...Est-ce que je vais avoir de tes nouvelles éventuellement ou bien est-ce que...on s'oublie et c'est tout ?» Voilà. J'arrivais dans ce genre de situations que je me devais de gérer avant que ça n'aille bien trop loin, et que ça en devienne même irrécupérable. Mais encore, que pouvais-je dire ou faire d'autres alors que je n'avais pas toutes les cartes en main pour le faire. Elle se mettait maintenant à me regarder dans les yeux, comme si elle allait y trouver une réponse toute faite, ou bien encore comme si je détenais la réponse qui allait nous sauver, elle et moi. La vérité, c'était que je ne l'avais pas, ou je ne pensais pas l'avoir, et j'étais bien embêté de me retrouver dans cette situation avec elle. Je m'apprêtais à ouvrir la bouche, conscient que je pouvais dire une grosse bêtise une fois de plus. "Nous ne sommes pas obligés de nous éloigner, si ?" Je laissais la chose ouverte, car je ne comprenais pas pourquoi elle en venait à ça, et même ce que ça pourrait impliquer. Désolé Presley, mais ça allait bien trop vite pour moi avec trop peu d'indices. Il fallait que je reste évasif. Tu comprendras certainement plus tard.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I never tought you could hurt me again / Ryan Bass   

Revenir en haut Aller en bas
 
I never tought you could hurt me again / Ryan Bass
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» It doesn't hurt me - Maaron
» Hurt
» GEMMARD ✖ i hurt myself today, to see if i still feel
» 05. I'm fu***ng perfect, it just don't look like that
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JUMP THEN FALL. :: (montana, wyoming) :: - south of montana --
Pré-liens libres
Voici quelques liens très recherchés par les membres actifs du forum. Ils sont super intéressants et vous ferez des heureux.